RETRAIT DU PROJET DE LOI EL KHOMRI Appel à la mobilisation

Communiqué de presse par Laurent Péréa secrétaire départemental du PCF

François Hollande a promis qu’il irait jusqu’au bout. En enfonçant le clou un peu plus encore après la décision d’utilisation du 49-3 pour passer en force la loi travail, il enfonce aussi le clou de la détermination des centaines de milliers de personnes mobilisées depuis plus de deux mois. Les journées de grèves se multiplient. « Le contraste est saisissant, écrit Maud Vergnol dans son édito de L’Humanité du 18 mai. Au moment où des milliers de salariés entament une grève pour tenir bon face au passage en force du gouvernement sur la loi Travail, François Hollande, redevenu candidat fait feu de tout bois, allant puiser son inspiration Chez Margaret Tatcher. « Je ne céderai pas ! » a-t-il déclaré sur Europe 1 la semaine dernière. Résumé édifiant de sa mue libérale autoritaire. Au passage nous rappelons à Manuel Valls suite à son passage sur BFM TV ce week-end que le droit de grève est un droit constitutionnel, comme le droit au travail, à un logement, à l’indemnité chômage, je le renvoie au préambule de la constitution de la Vème République !

La mobilisation contre la loi El Khromri s'amplifie : blocage des raffineries, grève à la SNCF, à La Poste, à la RATP, chez les routiers, des actions locales, dans des universités, dans des entreprises… Plusieurs manifestations et actions se préparent dans les jours et semaines qui viennent. Notre fédération soutient toutes les initiatives, toutes les grèves de branches, de secteurs, locales qui voient le jour. Ce mouvement s'amplifie parce que le cœur du projet de loi  El Khomri, avec notamment l'inversion de la hiérarchie des normes, est confirmé par le gouvernement, la droite et le patronat, malgré l'opposition archi-majoritaire à ce texte dans le pays. Sans chercher le moindre début de discussion, le gouvernement vient de s’illustrer dans une opération de police brutale contre les salariés en lutte, devant le dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer. Cette attitude en dit long sur les dérives de ce pouvoir qui ne supporte pas la contradiction populaire et refuse d’entendre raison. Nous condamnons ce choix politique qui n'a rien à envier à celui de la majorité précédente face au mouvement contre la loi sur les retraites de 2010.

En agissant de la sorte, le gouvernement de François Hollande et Manuel Valls achève de se disqualifier. Le peuple de gauche doit en tirer les leçons. Refusant de céder à l'intimidation, il faut d'urgence que les hommes et les femmes qui se reconnaissent dans les combats de la gauche se rassemblent pour tracer une autre perspective. C’est la raison pour laquelle nous avons lancé notre campagne que demande le peuple, la grande consultation citoyenne que nous déclinons sur notre département. (http://www.lavoixdejacquou.fr/index.php/lecteur-pcf-militants/que-demande-le-peuple-la-grande-consultation-citoyenne.html)

 

C’est pourquoi la fédération de la Dordogne du PCF, appel à la mobilisation et au RETRAIT DU PROJET DE LOI EL KHOMRI ! Jeudi 26 mai nous serons dans la rue pour soutenir les salarié-e-s en grève à 10h00 à Périgueux devant le palais de justice.

Revenir