PAS D’AUSTÉRITÉ SUR L’ÉDUCATION EN DORDOGNE

Communiqué de presse
La fédération PCF de la Dordogne s’oppose fermement aux annonces du rectorat présentées ces derniers jours. Celles - ci annoncent un vrai recul des conditions d’apprentissage et d’accès à l’école sur notre département pour raison d’économies.

Pour information la directrice d’académie indique que la Dordogne se voit retirer 8 postes pour la rentrée, 55 fermetures de classes pour seulement 6 ouvertures.

A Périgueux fermeture de l’école de Vésonne, 2 classes à Bergerac, 2 à Nontron, 3 à Montpon Ménestérol, 2 à Port Ste Foy classé en zone REP, 1 classe à Sarlat, 1 à Terrasson, 2 à Trélissac, 2 à Beaumont, 1 à notre Dame de Sanilhac. Les autres fermetures de classes se situant dans des Regroupement Pédagogique Intercommunal (RPI). Non seulement les classes restantes vont être surchargé et on éloigne les élèves de leur lieu de scolarité, trajet plus long, plus couteux pour les familles, quand est-il des rythmes scolaires, d’un accès pour toutes et tous à un enseignement de qualité.

Ce dispositif touchant toutes les catégories de populations Périgourdines est pour nous inadmissible. Alors que les inégalités s’aggravent dans notre pays, que les inégalités scolaires touchent d’autres villes et département en France, l’éducation Nationale doit mettre les moyens pour garantir à l’ensemble de la communauté éducative les meilleures conditions de travail et d’apprentissage possibles.

Nous soutenons, bien entendu, l’action des représentants des parents d’élèves comme des enseignants et nous mènerons avec eux cette lutte pour les moyens de l’école.

Laurent Péréa Secrétaire départemental du PCF de la Dordogne Maire de Saint Capraise de Lalinde

 

Revenir