Elections en Espagne : une bouffée d’espoir pour celles et ceux qui veulent le changement

Par Laurent Péréa

Après les Grecs, les Espagnols viennent d'exprimer avec force le besoin de changement politique dans leur pays. Les résultats des élections régionales et municipales en Espagne sont un signal pour toute l'Europe : les politiques d'austérité sont sanctionnées une nouvelle fois. C'est la fin d'une époque, les citoyens espagnols ont placé les questions sociales et démocratiques au cœur de leur choix. C'est à la mode en Europe et tant mieux !

 

Nous nous réjouissons des bons résultats des coalitions de gauche, incluant Izquierda Unida, Podemos et des représentants-es des forces sociales en mouvement contre l'austérité qui sont en passe de l'emporter à Madrid, Barcelone et dans de nombreuses villes.

 

Elles sont le signe qu'une alternative de gauche est non seulement souhaitée par des centaines de milliers d'Espagnols, mais surtout possible.

 

Ce mouvement anti austérité en appelle d’autres… Pourquoi pas, d’une autre manière en France ?

 

A l’heure où le gouvernement s’enferme dans une logique du pire, jouant l’austérité contre toutes les solidarités incarnées par le service public issu du programme du Conseil National de la Résistance intitulé « Les Jours Heureux », plus que jamais le besoin de rassemblement des forces progressistes est d’actualité.

 

Pourquoi pas à partir du Front de Gauche ?

 

Pour cela, les communistes de Dordogne lance un appel à l’ensemble des forces sociales, citoyennes, politiques, comme à l’ensemble de celles et ceux qui souhaitent un véritable changement pour créer les conditions d’une dynamique de rassemblement au-delà du seul périmètre que représente actuellement le Front de Gauche. Un rassemblement unissant dans l’action toutes les forces qui ont intérêt à la fin des politiques d’austérité.

 

Une telle démarche ne peut-elle s’initier à l’occasion des élections régionales ?

 

En ce sens, la Fédération de la Dordogne du PCF rencontrera dans les jours qui viennent l’ensemble des Forces de Gauche du département pour poser l’idée d’un pacte pour une région solidaire, citoyenne, écologique portant la question centrale de la démocratie contre le pouvoir confisqué par la finance.

Rencontres dont le contenu des échanges sera ensuite la base pour un véritable débat citoyen dans l’objectif de créer les conditions d’une véritable alternative de transformation sociale.

 

 

Laurent PEREA

Secrétaire Départemental du PCF

 

 

Revenir