Communiqué du CRVF

Vous trouverez ci-dessous un communiqué du CRVF dont nous nous faisons le relais, .
 
"Les contrôleurs de Bordeaux ont fait valoir leur droit de retrait car samedi soir et dimanche matin sur la ligne Bordeaux Agen un "voyageur" a agressé plusieurs usagers, dont une dame au couteau. Fort heureusement il a atteint son sac à main sans quoi ce fut son ventre qui prenait. Un autre monsieur a pris un coup de poing dans la tempe et plusieurs usagers  ont été bousculés voire menacés .

Les contrôleurs l'ont identifié mais la Police Ferroviaire n 'a pas pu l'interpeller à son arrivée à Bordeaux .

Les élus-es- CGT ont sollicité toute la journée la direction pour obtenir d'urgence 2 contrôleurs par train, mais aussi la présence de la police ferroviaire ou de la police nationale .

Nous avons eu une fin de non recevoir à 17h, les agents ont alors décidé de faire valoir leur droit de retrait

Une réunion a enfin eu lieu avec la direction .

Évidemment les circulations sont perturbées.

Les usagers doivent s'imaginer ce qu' il se serait passé s' il n'y avait pas eu de contrôleurs à bord dans ces deux trains, car c'est leur présence qui a fait fuir cet individu.

La direction met clairement en jeu la sécurité des usagers et des salariés.

Nous nous associons au Comité Régional de Vigilance Ferroviaire pour interpeller le Président Rousset sur les RER qu'il désire sans contrôleur. 
 
Nous rappelons qu'il y a un an jour pour jour l'accident de Champagne-Ardenne démontrait la dangerosité d'une circulation sans contrôleur en termes de sécurité ferroviaire, aujourd'hui ce sont ces agressions graves qui démontrent la pertinence sûreté de leur présence dans chaque train.
 
Toute la Région est concernée. 

Nous n'avons pas besoin d'une loi de sécurité globale dans nos trains, mais juste de présence humaine !!!
 
Le CRVF"

Revenir