Meeting Départemental du Front de Gauche jeudi 26 Novembre Boulazac 19h30

Les 6 et 13 décembre vous voterez pour élire les Conseillères et les Conseillers régionaux de la nouvelle région qui regroupe l’Aquitaine, le Limousin et Poitou-Charentes.

A cette occasion vous pourrez par un même vote exprimer votre colère des engagements oubliés, votre indignation des promesses non tenues, des trahisons, et en fin de compte, des existences sacrifiées. Oui, avec la force de vos convictions et voix rassemblées, vous pouvez reprendre vos vies en mains. Leurs conceptions de la société, leurs dénigrements des valeurs humaines n’ont jamais été les nôtres tout comme leur réforme territoriale qui éloigne encore plus les institutions et les lieux de décisions des citoyennes et citoyens. Elle déséquilibre les territoires ruraux si importants dans cette nouvelle région et les soumet aux métropoles, au détriment de l’emploi, des services publics, des centres de
CAC 40, une minorité d’individus, y trouveront leur compte ! Puisque leurs choix ne sont pas les vôtres, ni les nôtres, rien ne s’oppose à ce que nous puissions choisir ensemble d’engager notre région, et avec elle notre pays, dans une autre voie.

Contrairement à ce que les grands médias disent à longueur de journée, comme ils l’ont fait sans succès en 2005, il existe une alternative à cette situation. Elle ouvre l’espoir qu’une perspective concrète pour une vie meilleure se construise enfin en France, comme elle a commencé à s’imposer dans d’autres pays.

 

La contribution active et directe de chacune et chacun d’entre vous peut rendre majoritaire les exigences qui vous tiennent à cœur.

 

D’abord la démocratie. La nouvelle région éloigne les citoyen-ne-s des institutions. C’est la raison pour laquelle, dès aujourd’hui, il faut de nouveaux comportements démocratiques avec la participation des citoyen-ne-s et leurs décisions au cœur de la politique régionale. A l’inverse de Valérie Calmels, la candidate des Conseils d’administrations du CAC 40 et d’Alain Rousset un des pères de la réforme territoriale, nous changerons ensemble les pratiques pour permettre aux élu-e-s, aux salarié-e-s, aux syndicalistes, de décider, là où ils se trouvent, de l’utilisation de l’argent public, particulièrement pour l’emploi.

 

Mais aussi la solidarité. La mise en concurrence des territoires n’est ni utile, ni efficace. C’est pourquoi nous voulons agir afin que les moyens continuent d’être donnés à toutes les collectivités, départements, communes, intercommunalités, pour que nous puissions agir dans la proximité et avec les populations dans tous les domaines. Nous en aurons les moyens en agissant pour mobiliser autour d’objectifs communs d’intérêt général, l’argent public et les moyens des banques.

 

Enfin, parce que cela conditionne notre avenir commun bien au-delà de l’horizon de cette élection, nous voulons que la région qui n’est pas à la hauteur des nécessités environnementales, soit le pilote exemplaire de la transition écologique. Elle doit prendre en compte l’urgence que nous rappellent les débats de la COP21, cette nouvelle révolution pour un mode de développement écologique et durable.

 

Cette élection des 6 et 13 décembre est ainsi à la croisée des chemins. Face à la dérèglementation au service des seigneurs du CAC 40 confisquant les pouvoirs aux citoyen-ne-s, nous voulons développer dans le contexte d’aujourd’hui, le pacte social républicain issu du Conseil National de la Résistance et de décennie de luttes, afin de dessiner pour la génération future une société où ce qui prime est « l’Humain d’Abord »

 

12 ENGAGEMENTS L’humain d’abord !


1. Nous mettrons en œuvre des politiques en rupture avec les choix d’austérité.


2. Nous développerons le service public ferroviaire du transport de voyageurs et du fret ferroviaire.


3. Nous développerons l’agriculture paysanne et soutiendrons les paysans pour engager la transition vers un modèle de production respectueux des Hommes et de la Nature.


4. Nous garantirons l’accès à la santé sur l’ensemble des territoires.


5. Nous mettrons en œuvre l’égalité territoriale en lieu et place de la concurrence et la métropolisation.


6. Nous ferons de notre région un territoire Hors TAFTA. (Grand Marché Transatlantique et divers traités de libres échanges).


7. Nous engagerons une véritable transition énergétique en développant les transports sans émission de gaz à effet de serre, les circuits courts de distribution, de nouveaux modes de développement industriel.


8. Nous mettrons en place une véritable conditionnalité des aides publiques : plus un euro aux entreprises qui licencient et qui ne réinvestissent pas dans l’emploi.


9. Nous ferons de la jeunesse notre priorité en lui donnant les moyens de choisir une formation, de se déplacer et de se loger.


10. Nous engagerons la reconquête d’un véritable service public de la formation professionnelle.


11. Nous bouleverserons le jeu politique en redonnant aux citoyens les moyens de contrôle, d’expertise et d’interpellation de l’assemblée régionale. Nous mettrons les aspirations du plus grand nombre à vivre mieux au cœur des politiques régionales.


12. Dès le lendemain des élections, nous convoquerons une conférence bancaire régionale, pour faire le point du financement de l’économie par les banques.


L’humain d’abord !

 

 

 

Revenir