La protection de la biodiversité en recul au Sénat

Le groupe CRC a voté contre le projet de loi biodiversité porté par la droite en seconde lecture au Sénat. Nous avions l'espoir de la consolidation et du renforcement des choix écologiques effectués lors des examens précédents. En fait, il n'en a rien été !

La droite s'est mise au service des lobbies libéraux qui veulent garantir leur liberté d'exploiter la biodiversité à des fins strictement mercantiles. Ainsi, le principe de toute brevetabilité du vivant, pourtant précédemment acté, en est ressorti très affaibli.

 

Elle a reculé sur l'interdiction des pesticides type néonicotinoïdes prévu préalablement en 2018 sans se soucier des risques pour la santé et de la survie des espèces pollinisatrices.

 

Enfin, la super-austérité promue par la droite n'a pas permis de renforcer les moyens dédiés de la future Agence Française pour la biodiversité sinon au prix de nouveaux hold-up sur la facture de l'eau. La droite, en campagne pour 2017, a réactivé sont mot d'ordre fétiche : « L'écologie ça suffit ! »

Revenir